Traducteurs cherchent Lecteurs

Nous traduisons par plaisir, curiosité, gourmandise. C’est un péché mignon, une passion que nous revendiquons. Nous traduisons car nous aimons ça, mais nous traduisons pour être lus.

Nous voulons que notre revue CAFÉ soit lue à la plage ou dans les trains, en public comme en cachette, dans les cafés et sur les canapés. Nous préférons savoir nos revues lues relues et surlues, jusqu’à ce que CAFÉ finisse froid ou froissé, taché ou désossé. Nous n’aimons pas les revues alignées au garde-à-vous, trop proprettes pour être honnêtes.

Nous sommes traducteurs et éditeurs bénévoles, et c’est pour nous essentiel. Mais pour propager la bonne parole, fertiliser une terre encore en friche, nous vendons notre revue partout où il est possible de le faire : lors de différents événements liés au monde du livre, à l’Inalco, en librairie bien sûr, et enfin en ligne. Vous pouvez aussi vous abonner, un acte de soutien fort et précieux !