Collecte Aléatoire de Fragments Étrangers

CAFÉ est une revue de littérature étrangère consacrée aux « autres littératures », aux littératures écrites dans des langues moins lues et moins traduites en France… soit à peu près toutes, exceptées celles écrites dans les principales langues d’Europe occidentale parfois étrangement qualifiées de « grandes » !

Ce choix reflète le lieu de naissance de la revue, l’Inalco, où une centaine de langues sont enseignées, de l’albanais au wolof, en passant par le quechua ou le cantonais. Il s’agit de mettre en lumière une littérature plurielle qui dépasse non seulement les frontières nationales, mais aussi les hiérarchies existant entre les langues : les « dialectes », les langues régionales et celles de tradition orale ont ainsi toute leur place entre nos pages.

Décloisonner la littérature : faire entendre d’autres voix, donner à lire des auteurs et autrices méconnus ou inconnus en France, faire découvrir un espace en marge… et ouvrir sur des genres que l’on traduit peu quand il s’agit des « autres langues ». Nous pouvons en puissance publier tout type de texte, le terme littérature devant être ici pris dans sa plus large acceptation.

Mais plus important que le contenu est le contenant. Peut-être aurions du nous simplement dire d’emblée que notre projet s’articule autour d’une sensibilité à la différence. Traduire, oui, mais comment ?