Café Machine

Une collaboration avec la revue belge Papier Machine nous à conduit à créer Café Machine, à l’occasion du festival D’un Pays L’Autre organisé par les éditions La Contre Allée. En partant du mythe du soi-disant bon français, des proscriptions des grammaires, des condamnations de l’Académie française et surtout de nos propres pratiques d’écriture, de traduction et de relecture, nous nous sommes joyeusement amusées à mettre en scène débats et incongruités, à exposer nos dilemmes, à faire parler les langues avec un maximum de nuances. Un objet mixte entre les traductions de CAFÉ et les interrogations de Papier Machine qui matérialise notre rencontre.

Au sommaire :

  1. On ne dit pas, on n’écrit surtout pas
  2. Écrire comme on dit
  3. Traduire, qu’est-ce à dire ?

Le graphisme a été réalisé par Sébastien Gairaud et les couvertures imprimées en typographie par les Ateliers Poésie Pur Porc.

Pour vous procurer cette petite curiosité pour la modique somme de 5€, cliquez sur son portrait !